Rechercher
  • Wiwige

Libérée Délivrée!!

Et oui après la canicule je rêve à la Reine des neiges! Normal non?

( La chanson dans la tête c'est cadeau!).


Vendredi dernier j'ai clos un chapitre de ma vie professionnelle. Un gros chapitre de 12 ans et quelques mois avec son lot de bons moments , des rires , des rencontres que je vais garder bien précieusement en mémoire. Mais malheureusement aussi et c'est pourquoi je pars de cette entreprise quelques mauvais souvenirs qui laissent un goût amer.

Je vais enfin pouvoir ouvrir mes possibilités et ré-inventer ce pan de ma vie. Faire ce que j'ai envie, faire des choses qui ont du sens , être en accord avec mes valeurs.

Il n'est jamais trop tard , j'ai beau être à l'aube de mes 40 ans j'ai la chance de pouvoir le faire .Alors en avant !

L'idée de créer Néréa à germée lorsque j'ai voulu me changer les idées. Trouver un nouvel exutoire pour me défouler car au travail ça n'allait vraiment plus. Je les remercie beaucoup d'ailleurs car sans eux, sans leurs abus, sans leurs crises, leurs hypocrisie évidente et leur conception du management propre à eux même , je pense que j'y serai toujours comme un bon petit soldat que je suis. Car je suis loyale et travailleuse et c'est pas la première fois que l'on en abuse. Je ne nie pas que j'ai ma part de responsabilité dans tout ça , j'ai tiré sur la corde aussi et laisser faire naïvement en pensant que les choses allaient s'améliorer. Sans voir que plus le temps passait, pire c'était . Au début j'y trouvait mon compte, me sentir en totale maitrise dans mon taf, flattait mon égo, j'ai toujours adoré faire ce taf, la paperasse l'organisation l'accueil et le contact avec les élèves c'est un domaine que je maitrise, l'ambiance y était bonne , conviviale, humaine. Mais les choses ont changées, effectivement il est toujours bon et agréable de voir la boite pour laquelle on travaille grossir, augmenter le chiffre d'affaire, mais quand je dis que les choses ont changées c'est surtout que sans embaucher en restant deux au bureaux avec une collègue en temps partiel . Faire un travail correct et garder le côté humain avec les candidats devenait de plus en plus compliqué et surtout pesant pour moi. Les torrents de mails et d'appels, le silence et l'absence du boss, alors qu'un coup de main aurait été le bienvenu. Donc oui certaines choses qui faisait que mon taf me plaisaient devenaient pesante et ça ne s'accordait plus avec ma conception du travail , je ne reconnaissais plus les gens avec qui je travaillais depuis tant d'année et je ne me reconnaissais plus non plus .

Mais comme je suis têtue ( mon mari va être content que je l'admettes enfin) j'ai continué à tirer sur la corde. Peur de ne rien savoir faire d'autre , peur de me retrouver sans salaire, peur de décevoir mes enfants et mon époux , je savais qu'il fallait que je parte mais je n'arrivais pas à mettre les choses en place. J'arrivais donc chez moi de plus en plus épuisée par la fatigue cumulée, le stress les nerfs et tous ce qui va bien quand on est au bout du slip, avec de la chance j'avais en bonus la contrariété des problèmes de trains qui allongeaient mes 3h de transport quotidien ( merci la SNCF) et méga bonus la rébellion de mon grand en pleine crise d'ado qui réussissait à lui seul à mettre toute la maison sur les nerfs. (Dans mon cas il ne fallait pas grand chose pour que la coupe soit pleine malheureusement .)

Bref, comme je ne réagissais pas mon corps à dit STOP de la plus belle des manières, la douleur! Des symptômes multiples et parfois inexplicables sont apparus, je ne vais pas vous dérouler mon dossier médical ça vous donnerai le tournis, mais le diagnostique est tombé: un bon gros Burn out . Sympa non ? Mon corps , enfin le corps en général  est une superbe «machine» que j'avoue connaître très mal. Ou plutôt que j'apprends à connaître et à comprendre de mieux en mieux après cet épisode . Car les signaux que mon corps m'a envoyé et que  je n'ai pas voulu comprendre, il me les a  imposé . Grâce à lui et même s'il m'a fait souffrir j'ai réussi à faire un choix: Quitter ce travail qui me rendait malade. Plutôt l'environnement du travail  Car oui après plusieurs arrêts et après avoir constater que les rechutes survenaient dès mon retour en poste. Il était évident que quelque chose clochait. Donc courage fuyons! Il m'en a fallu du courage pour demander une rupture conventionnelle. Comme dans une bonne série Netflix il y a eu plusieurs épisodes. Don't worry je ne vous expliquerai pas tout car on a pas fini sinon. Mais dans le désordre on y trouve du drama et du comique de compète, Elie Semoun tremble tu as de sérieux adversaires pour une battle. Ah bah oui c'est vrai, zut, il ne me fait pas rire non plus lui. Oui, oui mes coupines, vous qui connaissez tous les détails de cette trépidante aventure, je préfère essayer de rigoler de tout ça.( Attention spoiler ) Rigoler que mon boss m'ait demandé de lui rendre le mac qu'il m'avait offert, mais qui en fait était un prêt pour du télétravail ( j'ai du bosser en télétravail 2 fois avec), je ne le savais pas mais bon j'ai découvert le concept du cadeau pas vraiment cadeau. Bref, il m' a bien servi ce petit Mac. Je souris( jaune) aussi lorsque je me rappelle m'être fait hurler dessus par mon boss lors d'une reprise de poste après un arrêt ( toujours pour Burnt Out hein …) ,entendre mon boss me dire qu'il n'y aurait pas de rupture conventionnelle et que si je voulais partir que je n'avais qu'à faire un abandon de poste et qu'il me virerait pour faute grave. Constater que ce même  jour de reprise je n'avais plus le même poste de travail, plus de mot de passe pour déverrouiller l'ordi, un ordi sans les dossiers utiles pour bosser et que je ne pouvais pas faire le travail pour lequel j’étais présente et surtout pour lequel j'étais payée. Charmant et tellement drôle n'est-ce pas? Le lendemain il me disait qu'apparemment ce n'était pas son problème si je n'avais pas compris ce qu'il me disait et qu'il n'avait jamais dit ça, mais j'ai beau avoir été très fatiguée, je ne suis pas stupide et après 12ans de travail avec lui je pense que si je ne comprenais pas ce qu'il me disait , il ne m'aurait pas laissé à mon poste autant de temps. Donc c'est malheureux mais c'est bien ce qui a été dit . Quelque jours plus tard il s'excusait, il fallait que je le comprenne, il a une boite a faire tourner et à cause de mes arrêts ça fout la merde … Mais bien sur chaussure ça va être de ma faute ces phrases de merde !!   #bienêtreautravail #t'esenburnoutmaisjem'enfous Bref , vous avez compris  et je pense qu'à force de me savoir en arrêt il en a eu marre et bizarrement quelques temps après la rupture conventionnelle était à nouveau envisageable!! Youpi sortez les pompons! Bon c'est sûr, lorsque trois médecins différents m’arrêtent et que la médecine du travail pose le même diagnostique et me déclare en inaptitude partielle c'est que ce n'est pas du mytho . Il a du enfin comprendre que dans l’intérêt de chacun la RC était la meilleure solution. Car j'avais d'autres alternatives bien moins sympa pour lui pour mettre fin à mon contrat .Mais je préfère les solutions win/win au les conflits ( sauf lorsque c'est inévitable ).

Donc me voilà devant mon ordi à prendre le temps de poser ces mots et à réfléchir à toutes les possibilités qui s'offrent à moi maintenant . Passer du temps en famille déjà. Ré-inventer ma vie professionnelle à travers Néréa mais pas que, car des projets se profilent déjà pour Septembre et j'espère qu'ils se concrétiseront.


Certes je suis au chômage ( pour le moment ), mais punaise qu'est ce que je me sens libre !

#sereinventer #nouveaudepart #libéréedélivrée #tournerunepage #sesentirlibre #nouvellevie

15 vues

LES GARANTIES

Fait main

Made in France
Paiement par carte bancaire
100% sécurisé par Stripe.

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • Instagram Clean

Copyright ©Néréa- L'atelier de couture  2019  Créé avec Wix.com